• Français
  • English
  • German formal - Sie
Ecole de Dégustation de vins
Accueil arrow Carnet de notes arrow Cépages arrow Découverte d'un cépage : le Vermentinu ou Malvoisie de Corse
 
Ecole
Accueil
Dernière minute !
Programme des dégustations
S'inscrire aux dégustations
Carnet de notes
Soirées spéciales
 
Découverte d'un cépage : le Vermentinu ou Malvoisie de Corse Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Découverte d’un cépage : le Vermentinu ou Malvoisie de Corse
Présentée par David Rayer

 


Grains Nobles le lundi 9 juin 2008

Le Vermentinu est un cépage très ancien. Il s’est développé au début de notre ère principalement en Grèce, avant d’être planté en Italie, Sardaigne et Corse. Il occupe aujourd’hui une grande place dans les vins blancs méditerranéens. Plusieurs synonymes existent comme par exemple la rolle en Languedoc et la malvoisie en Corse et en Espagne.

Ce cépage est relativement productif et régulier. Il s’adapte bien à tout type de sol. Les meilleurs résultats sont obtenus sur les coteaux peu fertiles. Le climat doit par contre est chaud et ensoleillé. Les feuilles de vigne sont jaunes en début de cycle avant de devenir vert (foncé). Elles ont 5 ou 7 lobes. Les raisins sont de forme elliptique et assez gros en taille. Ils sont peu sensibles aux maladies, hormis l’oïdium. Parfois utilisés en raisin de table, ils sont très aromatiques. La maturité est tardive (de troisième génération). Les vins produits sont en large majorité des vins secs. Les nuits fraîches permettent de garder une bonne acidité, indispensable à la production de grands vins. Les arômes sont souvent marqués par l’aubépine, les notes florales, le pamplemousse, la poire, la pomme, la noisette, l’abricot, …

La Corse dispose de plusieurs AOC. Une appellation régionale ‘Vin de Corse’, six appellations avec nom de commune (Calvi, Sartène, Coteaux du Cap Corse, Muscat du Cap Corse, Porto Vecchio et Figari), et deux crus (Ajaccio et Patrimonio).

La Corse peut se découper en 4 régions géologiques :
- toute la partie Ouest et Sud, de Calvi à Porto-Vecchio. Les sols sont à dominante de granite,
- l’Est avec des terres d’aluvion,
- l’appellation Patrimonio dispose d’un sol argilo-calcaire de grande qualité,
- l’extrême Nord (Cap Corse) très schisteux.

Les vins de la dégustation :

Domaine Maestracci Corse Calvi E Prove Blancs de Blancs 2007
Michel Raoust est responsable de ce domaine de Feliceto. La cuvée E Prove blanc 2007 a une robe clair, limpide et brillante. Le nez est une excellente introduction à la dégustation, grâce à une aromatique parfumée et aimable. La bouche est savoureuse, présente un léger gras mais l’acidité est bien présente et donne une belle fraîcheur à la finale. Le vin n’a certes pas une grande complexité, mais le rapport qualité/prix est excellent et il permettra de se faire plaisir pendant tout l’été.

Clos d’Alzipratu Corse Calvi Fiumeseccu 2007
Le nom d’Alzipratu est connu pour son festival de musique. Le domaine exploite des vignes situées à proximité du couvent d’Alzipratu. Les 23 hectares sont situés à l’intérieur des terres et gérés par Pierre Acquaviva.
Même si l’expression est proche de celle du domaine Maestracci, le vin se montre plus floral et fin. Elle montre une belle homogénéité de l’appellation sur le millésime.

Clos Columbu Corse Calvi 2007
Etienne Suzzoni dirige ce domaine de 25 hectares tout en étant le président de la chambre régionale d’agriculture. La culture est traditionnelle. L’expression du vermentinu sur granite est commune avec les deux vins précédents, mais cette bouteille présente plus de matière et de densité. L’expression est également plus aboutie.

Domaine Bernard Renucci Corse Calvi 2005
La robe est plus soutenue que la cuvée Vignola. Le nez est dominé par des notes florales et du basilic. Le sucre résiduel en finale ressort, le vin se distinguant alors plus sur la largeur et la richesse que sur la longueur.

Domaine Bernard Renucci Corse Calvi Cuvée Vignola 2006
Les vignes ont une vingtaine d’années. Bernard Renucci procède à une macération pelliculaire. En fin de fermentation, il effectue un soutirage, et garde les lies fines. Il bloque toujours la fermentation malolactique.
La robe est jaune, avec quelques reflets or. Le nez est floral, rappelle des expressions épicées et de poire (fermentaire). La bouche est riche, puissante, avec une touche de moutarde.

Clos Canarelli Corse Figari 2007
Yves Canarelli travaille son vermentinu sous bois. Il apporte ainsi une note d’oxydation ménagée, parfaitement maîtrisée et ne dispensant pas le vin de vieillir admirablement bien sur plusieurs années. Le 2007 est encore relativement marqué par son élevage. Après quelques minutes d’aération, il dévoile des notes florales, d’amande et de pêche superbes. Ce vin est tout en finesse, et même si il n’a pas la densité du 2006, il est d’une parfaite élégance.

Clos Canarelli Corse Figari 2006
2006 est très nettement le vin le plus complet de cette ‘mini verticale’. Riche et dense, il ne perd toutefois pas en fraîcheur. Le nez est encore légèrement marqué par l’élevage en fût, mais l’intégration est déjà harmonieuse. Quelques années de garde supplémentaires révèleront une bouteille magistrale pour ceux qui sauront être patients. Sachez l’être…

Clos Canarelli Corse Figari 2001
Yves Canarelli débuté en 1993. Il travaillait ses vins dans l’enceinte de la cave coopérative en attendant d’avoir ses propres installations en 2004. Ce 2001 démontre clairement le potentiel de vieillissement de ses vins blancs. La touche de bois s’est intégrée. Le vin a gagné en minéralité, il est fin et pur. De demi-corps, il est doté d’une finale iodée de toute beauté.

Massa Vecchia Bianco di Maremma Toscana 2004
Ce vin de Toscane est une curiosité, car il est élevé en fût de chêne de manière oxydative. La robe est évoluée, avec des reflets légèrement cuivrés. Le nez présente un caractère épicé, avec un léger rancio et des fruits secs (abricot). La bouche est riche, avec une légère amertume et une tension assez vive. Nous imaginons ce vin servi plutôt en dessert, sur une tarte à la pomme, ou mieux à la poire.

Orenga de Gaffory Patrimonio 2007
La dégustation se poursuit par l’étude d’une autre appellation, sans doute la plus réputée et côté de l’île de Beauté : Patrimonio. Le décret d’AOC date de 1968. Les vignes en coteaux bénéficient d’un microclimat idéal en plus de sols argilo-calcaire de grande qualité. Le domaine Orenga de Gaffory est le plus important propriétaire, avec 60 hectares.

Clos Alivu Patrimonio 2007
Eric Poli travaille avec son père sur le domaine familial de Piana (20 ha). Il a en parallèle développé une petite activité personnelle, sous le nom de Clos Alivu. Grâce à l’aide et l’expertise d’Yves Leccia, il s’occupe de 3 ha de vieilles vignes.
L’écart avec l’Orenga est plus marqué ici que pour les deux premiers vins de l’appellation Corse Calvi. Les efforts consentis pour cette micro production sont à souligner pour la qualité de la bouteille, d’une grande fraîcheur.

Domaine d'E Croce (Yves Leccia) Patrimonio 2007
Yves Leccia gère depuis 2005 ce magnifique domaine installé à Poggio d’Oletta. Il dispose de 15 hectares, sur les parcelles d’E Croce et de Partinelone en appellation Patrimonio.
La robe est primaire, avec des reflets verts. Le nez est absolument remarquable de pureté aromatique, très floral et sur des notes de chaire de fruits blancs. La bouche présente dès l’entrée une acidité pointue donnant une véritable colonne vertébrale au vin. La densité ne manque pas pour apporter une belle complexité. La longueur est prodigieuse et le vin termine sur une note saline superbe. Une très grande réussite !

Clos San Quilico Patrimonio 2006
Le domaine de San Quilico est l’œuvre commune de deux familles, dont Orenga de Gaffory. Le vignoble recouvre 35 hectares sur une belle partie de l’appellation.
Cette bouteille souffre naturellement de son passage après le vin d’Yves Leccia. Elle sait pourtant nous ravir dans sa nature plus simple mais agréable et rafraîchissante.

Orenga de Gaffory Patrimonio Cuvée des Gouverneurs 2006
La cuvée des Gouverneurs est le haut de gamme du domaine pour tous les cépages. Le vermentinu est récolté à la main, et provient de sélections parcellaires. Il est fermenté et élevé en fût de chêne.
La robe, malgré le passage en fût, est restée claire et brillante. Le vermentinu a manifestement été récolté au moment idéal, montrant une belle maturité avec un ton floral. Mais nous regrettons la présence de bois, trop marquée à ce stade. L’élevage sur le Clos Canarelli nous a semblé judicieusement dosé, mais sur cette bouteille il est sans doute trop marqué et ne disparaîtra pas facilement. Il serait intéressant de pouvoir comparer le même jus en cuve inox.

Orenga de Gaffory Patrimonio Cuvée Felice 2005
La cuvée Félice est produite avec des raisins en légère surmaturité. Il y a une légère macération pelliculaire, et le vin est fermenté et élevé en cuve, de manière neutre.
La robe montre le potentiel de richesse initiale des raisins, sur des tons plus dorés. Le nez est clairement mûr, avec des notes d’acacia, de pomme au four et l’abricot. La bouche est riche et crémeuse. L’acidité a nettement chuté et ce vin ira parfaitement avec des accords plus poussés.

Domaine Antoine Arena Patrimonio Carco 2003
Antoine Arena est clairement l’un des meilleurs vignerons de toute la Corse, car il maîtrise parfaitement les trois types de vins : blancs secs, blancs moelleux et rouges. Prendre un vin du caniculaire millésime 2003 n’était pas chose facile, mais il fallait bien voir ce qu’Antoine Arena est capable de faire, même en année difficile.

Clos Venturi 2007
Jean-Marc Venturi dirige le domaine de Vico (82 hectares). Le Clos Venturi est une vigne dont il soigne la production. Elle est située à 400 mètres d’altitude et exposée Est. Les sols sont sablo-graveleux sur des granites. L’élevage est effectué en cuve après une macération pelliculaire sur 1/3 des raisins. Goûté côte à côte avec le 2006, cette bouteille montre plus de précision et d’élégance, montrant encore un progrès du domaine.

Clos Venturi 2006
Tout en ayant un fruité très intéressant, le Clos Venturi a moins de finesse que les crus de Patrimonio, ce qui est normal au vu des sols. La maturité est très légèrement poussée sur le 2006, riche et onctueux. Il saura vieillir sur quelques années, voire plus.

Compte-rendu : David Rayer

 
 
Boutique
 
Commandes de vins
Verres et carafes
Salons des vins