• Français
  • English
  • German formal - Sie
Ecole de Dégustation de vins
Accueil arrow Carnet de notes arrow Allemagne arrow Sankt Urbans-Hof (Moselle-Saar) avec Nik Weis
 
Ecole
Accueil
Dernière minute !
Programme des dégustations
S'inscrire aux dégustations
Carnet de notes
Soirées spéciales
 
Sankt Urbans-Hof (Moselle-Saar) avec Nik Weis Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Domaine St. Urbans-Hof (Mosel-Saar)

Présenté par Nik Weis

 

 

Grains Nobles le lundi 17 mai 2010

 

Le domaine St. Urbans-Hof a été fondé en 1947 par le grand père de Nik Weis, l'actuel propriétaire. Saint Urbain est le patron des viticulteurs en Allemagne, et a donné le nom au domaine. Celui-ci est situé à Leiwen en Moselle allemande, où se trouve les vignes historiques. Il s'est développé dans les années 1970, suite au mariage du père de Nik Weis avec une femme de Saar, un affluent de la Moselle. Les 34 hectares du domaine se répartissent aujourd'hui entre la Moselle (16 ha) et la Saar (18 ha).

La rivière Moselle prend sa source dans les Vosges et forme la frontière entre l'Allemagne et le Luxembourg. Elle coule ensuite de manière très sinueuse vers le Nord-Est, sur environ 200 kilomètres avant de se jeter dans le Rhin à Coblence. C'est sur cette étendue que se trouvent les régions viticoles appelées Mosel, Saar et Ruwer. Chacune de ces régions possède respectivement 9.000, 900 et 200 ha. Située à 50° de latitude Nord, elle est le berceau du Riesling, cépage tardif gardant une bonne acidité. Le domaine St. Urbans-Hof possède majoritairement ce cépage, auquel il faut ajouter quelques vignes de Müller-Thurgau et de pinot blanc (Weissburgunder en allemand). La spécificité du terroir est d'être composée majoritairement de schiste, roche provenant d'une argile compressée revenue à la surface. Plusieurs types de composition peuvent être trouvés dans les schistes, sachant qu'un point important est son degré de friabilité. Ce sol donne des arômes particulièrement fumés, des notes salines et de goudron. La minéralité donne un goût "nerveux et électrique" aux vins, ce qui permet de laisser du sucre résiduel afin de souligner l'expression fruitée de ces vins généralement peu alcoolisés. Nik Weis rappelle, à juste titre, que le pétrole est une marque de chaleur et de sécheresse de la vigne.

Le domaine travaille de manière raisonnée à la vigne avec des rendements maîtrisés. Les vinifications se font avec les levures indigènes, en foudres pour les meilleurs vins.

 

 

2008 Wiltinger Riesling Kabinett Feinherb

Les vignes sont plantées sur des schistes rouges, contenant du fer. Ce vin de niveau "village" (Wiltingen est situé en Saar) a été vinifié et élevé en cuve Inox. Il est issu du premier niveau de maturité des raisins, le Kabinett. Feinherb, terme germanique, signifie que le vin est demi-sec.

Le vin est initialement réservé, sur des notes de pêche jaune, d'ananas, de citron confit et de gingembre. Il gagne à l'aération et présente alors un côté herbacé, mentholé et crayeux. Son volume en bouche est séduisant. Le léger perlant apporte de la fraîcheur à la finale marquée par la pêche, les agrumes, l'anis et une pointe fumée. L'acidité saline confère une belle pureté au vin et laisse la bouche totalement nette.

 

2008 Mehringer Riesling Spätlese Feinherb

Mehring est situé à moins de 4 kilomètres à vol d'oiseau du siège du domaine à Leiwen, mais il faut compter 13 kilomètres par la route. Les schistes bleus sont ici très fins et friables. Les vignes étaient déjà plantées au temps des Romains. Spätlese est le deuxième niveau de richesse, et se traduit par vendange retardée, les raisins étant encore parfaitement sains.

L'aromatique est très séduisante grâce aux notes de levures fermentaires encore présentes, agrémentées de fleurs, de violette, de pêche blanche et de fumé, le tout pourvu d'une grande fraîcheur mentholée. Le vin est fin, de demi-corps, et libère de belles notes épicées en finale avec une pointe saline.

 

2008 Ockfener Bockstein Riesling Kabinett

Le cru du Bockstein, dans le village d'Ockfen en Saar, est très réputé. Le domaine y possède 6 hectares, dont 1 hectare en plein cœur du cru. Ce vin est vinifié avec seulement 8% d'alcool.

Le nez est d'une très grande finesse, même s'il est encore sur la retenue. Ses arômes sont cristallin, avec un fruité en dentelle qui s'exprime surtout en bouche. La sensation de sucrosité n'est quasiment pas existante, ajoutant seulement de la matière et une pointe crémeuse en milieu de bouche, mais la finale est pure et élancée. Le vin évolue de la pêche blanche vers une légère pointe d'amande et de caramel à l'aération.

 

2007 Ockfener Bockstein Riesling Spätlese

La maturité du raisin, mais aussi du millésime, est plus évidente avec ce vin. Sous une robe dorée étincelante, ce vin libère d'intenses notes d'ananas épicé, de citron vert, de fleurs jaunes, de cumin et de sureau. Le fumé caractéristique se retrouve en bouche, équilibré par d'agréables arômes de pêche jaune. La finale montre une grande finesse avec une tension, liée à l'acidité, permettant d'équilibrer le sucre résiduel.

 

1997 Ockfener Bockstein Riesling Spätlese

La comparaison est idéale avec le vin précédent, car il montre les possibilités d'évolution sur 10 ans d'une telle bouteille.

Le nez est encore jeune, et mélange la pêche jaune, l'ananas, le sureau, la pâte d'amande, le curry et une pointe d'allumette. L'extrait sec est impressionnant et apporte une grande densité en milieu de bouche. La finale est ronde et charmante, sans pour autant atteindre la longueur du 2007.

 

1990 Ockfener Bockstein Riesling Auslese

Ce vin est issu du troisième niveau de maturité, l'Auslese, signifiant sélection. Il est désormais à pleine maturité avec ses notes de pêche jaune, de mirabelle, de sureau et de beurre. Le volume en bouche et son onctuosité sont équilibrés par une finale zestée et fumée.

 

2007 Leiwener Laurentiuslay Riesling Spätlese Feinherb

Surplombant la Moselle, le vignoble de la Laurentiuslay (du nom de la chapelle de Saint Laurent située dans le vignoble) est très pentu. Il n'y a pas de forêt au-dessus de ce cru qui permettrait de récolter l'eau.

Le nez est très expressif, dominé par des épices et des notes de fruits jaunes et de tabac. Cette maturité et cette puissance se retrouvent en bouche, où le perlant est encore fort important. L'amertume est ici plus marquée en finale, avec une certaine chaleur.

 

2004 Leiwener Laurentiuslay Riesling Spätlese Feinherb

2004 est un millésime bien plus frais que 2007, et le vin est très clairement plus équilibré. Il combine des notes anisées et fumées, avec de la pêche blanche et le noyau d'amande. Le style est élancé et racé, avec la pureté de l'eau de roche en finale.

 

1976 Leiwener Laurentiuslay Riesling Auslese

1976, millésime solaire, signe le vin avec ses arômes d'abricot sec, mangue, orange, coing, foin et badiane, sous une fine caramélisation. Son acidité basse lui confère une rondeur et une douceur charmantes, le tout avec une matière légère et fine.

 

2007 Piesporter Goldtröpfchen Riesling Spätlese

Le Goldtröpfchen (la "petite goutte d'or") à Piesport est un très grand cru du centre de la Moselle. Les sols sont composés de schistes bleus, très fins et anciens. Les vignes sont plantées en franc de pieds sur de très anciennes terrasses, exposées Sud-Ouest.

Le vin présente une grande complexité, autour des notes d'anis, de fleur d'abricot et d'un fumé très fin. La matière est importante, avec un grand extrait sec, et pourtant le vin reste aérien, avec un toucher de bouche très suave, équilibré et racé. La longueur est splendide.

 

2007 Piesporter Goldtröpfchen Riesling Auslese

Il est intéressant de goûter le même cru, dans le même millésime, mais avec un cran de maturité en plus. Le nez apparaît déjà crémeux, avec une touche florale très pure et de la pêche blanche. C'est surtout en bouche qu'il dévoile sa grandeur, car malgré le fait d'être plus riche, le vin est d'une grande fraîcheur portée par des notes de zeste de citron et d'agrumes, dans un véritable tour de force avec un grand équilibre. On atteint ici toute la magie des grands vins.

 

2005 Piesporter Goldtröpfchen Riesling Beerenauslese

La méthode de récolte est ici semblable à celle des Sauternes, il s'agit d'une sélection de grain par grain (Beerenauslese en allemand).

D'une robe plus prononcée que les vins précédents, avec un or orangé, ce vin exalte de purs arômes de botrytis, combinant le raisin de corinthe (sans lourdeur), avec les fruits exotiques, la mangue, le miel d'acacia, la mirabelle et une pointe beurrée. Il fait surtout la différence en bouche, d'un grand raffinement sachant éviter toute lourdeur grâce à une acidité mûre et parfaitement intégrée.

 

1998 Ockfener Bockstein Riesling Eiswein

Le vin de glace n'est bien sûr pas possible toutes les années, mais 1998 a été marqué par des gelées précoces. Celles-ci ont atteint -16°C mi-novembre et le domaine a récolté des raisins dont le pressurage a été lent et difficile. Les jus ont indiqué des niveaux très élevés, à plus de 200° Oechsle (soit 27° potentiel!). Le résultat est un vin fermenté à tout juste 6,5% d'alcool.

Une légère oxydation ménagée apporte de la complexité à un bouquet formé de beurre, caramel, figue et abricot. D'un volume imposant en bouche, avec des notes d'abricot sec et de miel, le vin se tend progressivement vers les zestes d'agrumes soutenus par une acidité tranchante et vive. Celle-ci permet de garder un grand équilibre, malgré la richesse du vin. La finale commence à livrer de fines notes salines et possède une excellente fraîcheur. Ce vin de dessert est désormais à parfaite maturité.

 

 

Nik Weis nous a offert ce soir un parfait ensemble de vins jeunes mais aussi plus évolués en nous faisant parcourir plusieurs grands vignobles de Moselle et Saar. Le domaine St. Urbans-Hof se place aujourd'hui parmi les plus réputés de la région, avec des vins francs, purs et nobles. Une adresse à recommander!

 

D.R.

 
 
Boutique
 
Commandes de vins
Verres et carafes
Salons des vins