• Français
  • English
  • German formal - Sie
Ecole de Dégustation de vins
Accueil arrow Carnet de notes arrow Cépages arrow Cabernets-Sauvignons du Monde II par Yaïr Tabor et David Rayer
 
Ecole
Accueil
Dernière minute !
Programme des dégustations
S'inscrire aux dégustations
Carnet de notes
Soirées spéciales
 
Cabernets-Sauvignons du Monde II par Yaïr Tabor et David Rayer Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Cabernets-Sauvignons du monde
2ème partie

 

par David Rayer et Yaïr Tabor

 

Grains Nobles le lundi 13 décembre 2010

Nous poursuivons, lors de cette seconde séance, les comparaisons à l'aveugle de vins issus majoritairement du cépage cabernet sauvignon. 23 bouteilles, représentant 11 pays, sont dégustées à l'aveugle par série de millésimes identiques. La dernière série fera exception afin de présenter des vins plus évolués issus de millésimes différents.

 

Série 1

Allemagne, Hessische Bergstrasse, Auerbacher Höllberg Simon-Bürkle 2005
Le vin est dominé par un boisé imposant, non intégré, qui se retrouve largement en bouche. La matière première de ce 100% cabernet sauvignon est toutefois de bonne qualité même si la finale est marquée par de l'astringence et quelques notes végétales.
Autriche, Burgenland, Feiler-Artinger 2005
Plutôt fermé initialement, ce vin se développe doucement et montre une belle maturité, un fruité fait de cerise, de mûre et de cassis accompagné d'épices. La bouche est à la fois pleine et vivace grâce à une acidité qui tend le vin et lui donne de la longueur.

Nouvelle Zélande, Hawkes Bay, Coleraine Te Mata 2005

Un léger bois qui donne une note caramélisée s'intègre dans un ensemble manquant d'une touche de maturité, malgré une part de merlot importante (45%). La bouche montre une structure assez ample et ronde, plutôt charmeuse et équilibrée malgré certains aspects végétaux.

Série 2

France, Médoc Cru bourgeois supérieur, Château Ormes Sorbet 2004

Un nez marqué par un cabernet sauvignon "poivronnant" légèrement, ce vin montre une bouche légère, souple, peu extraite, avec une touche de merlot non négligeable et une légère marque de bois.

 

Italie, Toscane, IGT Nemo Castello di Monsanto 2004

Une grande complexité, un nez de fruits noirs, d'épices orientales et de fumé signe un vin d'une très belle classe, encore serré mais d'un grain de tannins parfaitement mûr et noble. La finale est très longue, pure et énergique. Le vin a rappelé certaines expressions de sangiovese (alors qu'il n'y en a pas), ce qui nous laisse dire que le terroir prime sur le cépage.

Espagne, Penedes, Reserva Jean Léon 2004

Une très légère déviation (à peine notable) nous fait penser à une bouteille pas tout à fait parfaite, qui traduit toutefois une bonne maturité, avec du gras et de la puissance en bouche.

France, Saint Julien, Château Lagrange 2004

Plus puissant que les Ormes Sorbet, ce vin dispose également d'une part de merlot sans doute plus importante qui lui confère de la richesse et de la rondeur en bouche, avec une structure tannique légèrement extraite, ce qui se traduit par de l'amertume en fin de bouche.

Série 3

Australie, Margaret River, Cape Mentelle 2004

Ce premier vin de la série se démarque des deux suivants (et donc l'hémisphère Sud est reconnue) par un nez séducteur composé de notes d'eucalyptus, de résine et de cassis. Le vin est plein et onctueux, avec un léger trait vert en finale qui apporte une belle fraîcheur. La bouche reste un peu moins plaisante que le nez.

France, Pauillac, Château Latour 2004

Plutôt fermé et marqué par le bois, ce premier cru bordelais présente une bouche puissante avec une matière légèrement extraite. L'aromatique évolue autour du cèdre et de la boîte à cigare et les tannins sont serrés mais pourtant fins. L'ensemble ne semble pas encore tout à fait en place.

France, Pauillac, Château Pichon Baron 2004

D'une grande noblesse aromatique avec des notes de cèdre, de cassis et de cuir, ce vin séduit l'assemblée par son toucher de bouche, à la fois ferme, avec un tannin encore présent mais mûr. Une finale longue et sapide complète le tableau.

Série 4

République Tchèque, Moravie, Château Dowina (Vinselekt Michlovsky) 2006

L'aromatique de ce vin est assez déroutante car on n'y retrouve pas le caractère classique du cabernet sauvignon. Il développe d'intenses notes fruitées (acidulées) dominées par la fraise (légèrement confiturée) et les agrumes, avec une touche métallique et iodée. L'acidité est assez marquée en bouche, même si la finale paraît  sucrée avec une pointe de tannins.

Chili, Colchagua Valley, D.O.N. Santa Helena 2006

Des notes empyreumatiques (fumées) sont complétées par de la liqueur de cassis et de la poudre de cacao. Le vin - très "nouveau monde" - est relativement extrait, et les tannins sont plutôt secs, ce qui perturbe la fin de bouche, d'autant que le vin semble marqué par le bois ce qui le resserre.

Australie, Clare Valley, Mount Horrocks 2006

Ce vin australien ne présente pas de notes résineuses contrairement aux deux autres bouteilles de la région de Margaret River que nous avons eu pendant les deux séances. C'est un vin complet, riche, séveux et corsé, disposant d'une belle palette aromatique, de tannins mûrs et d'une belle longueur.

France, Vaucluse, Vin de Pays de la Principauté d'Orange André Romero 2006

Un profil de chocolat et de fruits noirs (rappelant le grenache, sans qu'il y en ait), extrait et riche (sans être en surmaturité aromatique). La bouche est marquée par l'alcool. Le vin impressionne, mais sa buvabilité est moyenne.

Série 5

États-Unis, Diamond Collection Francis Ford Coppola 2007

Un nez initialement frais, offrant des notes de réglisse et de menthol, cède la place à plus de richesse avec l'aération, sur des arômes plus confits, de pruneau, de fruits secs voire un peu cuits. C'est un vin plus sur la puissance que la finesse, qui reste toutefois bien vinifié et assez frais grâce à son acidité.

 

Afrique du Sud, Stellenbosch, Rust en Vrede 2007

Des notes intenses de papikra et de poivron vert dominent le vin (sans être dérangeantes), et celui-ci dispose d'un beau dynamisme en bouche, avec une belle fraîcheur en finale et de la longueur.

États-Unis, Director's cut Francis Ford Coppola 2007

La bouteille présente malheureusement un défaut de bouchon qui ne permet pas de l'apprécier.

France, Pauillac, Château Pontet Canet 2007

Issu d'un millésime peu favorable, ce vin présente une expression très fine et racée rappelant la finesse et l'élégance de certains vins de Bourgogne, avec des notes florales, de cèdre, de tabac et des fruits frais (cerise et cassis). Il présente une grande buvabilité, de l'élégance, de la finesse et plaît beaucoup aux dégustateurs.

Série 6

France, Languedoc, Vin de Pays des Côtes de Thongue Domaine La Croix Belle 2008

Cette bouteille montre une belle pureté aromatique au nez. L'aération lui est même favorable et lui apporte encore plus de complexité, avec des notes de cassis et d'épices. La fraîcheur en finale est appréciable et lui confère un supplément de classe. Une très belle surprise!

France, Roussillon, Vin de pays des côtes catalanes Marius 2008

Un nez fruité, assez caricatural et dominé par la banane, ce vin n'a pas vraiment intégré son boisé qui semble en décalage. La finale est légèrement asséchante et rustique. Le vin semble être trop travaillé.

Série 7

Australie, Margaret River, Moss Wood 2003

Des notes exotiques avec une touche de noix de coco montre un vin mûr et plutôt riche, avec des notes d'eucalyptus, de violette et de poivre noir (rappelant un peu l'expression de la syrah, sans qu'il n'y en ait). La bouche est un peu trop puissante, presque artificielle, voire lourde, ce qui ne rend pas la bouteille facile à boire.

États-Unis, Napa Valley, Montebello Ridge 1997

Un nez charmeur, marqué de notes de fruits rouges, de cèdre avec une pointe de volatile, offre un vin rond, complet et doté d'une belle finesse. Le vin est assez évolué, voire oxydatif, et nous semble désormais à son optimum.

États-Unis, Napa Valley, Santa Cruz Moutain Ridge 1996

Ce vin (le deuxième vin de Ridge, le premier étant Montebello) offre une gamme aromatique fraîche dominée par le poivron grillé. La bouche est plutôt acidulée, un peu évoluée et les tannins sont très légèrement secs.

C-R : YT et DR

 
 
Boutique
 
Commandes de vins
Verres et carafes
Salons des vins