• Français
  • English
  • German formal - Sie
Ecole de Dégustation de vins
Accueil arrow Carnet de notes arrow Italie arrow Domaine Roagna (Piémont) avec Luca Roagna
 
Ecole
Accueil
Dernière minute !
Programme des dégustations
S'inscrire aux dégustations
Carnet de notes
Soirées spéciales
 
Domaine Roagna (Piémont) avec Luca Roagna Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Domaine Roagna (Piémont)

Avec Luca Roagna

 

 

Grains Nobles le mardi 1er février 2011,

 

Le domaine Roagna, représenté ce soir par Luca Roagna, possède plus de 130 ans d’histoire dans le Piémont italien. Il se situe plus exactement dans le village de Barbaresco près d’Alba. Les vignes sont principalement plantées dans l’appellation Barbaresco (15,5 hectares) avec une petite partie en Barolo à Castiglione Falletto (0,5 hectare). La proportion du cépage nebbiolo est dominante, mais le domaine possède également du dolcetto d’Alba ainsi que du chardonnay. Le domaine a débuté la production de vins blancs en 1985, toutefois à ce moment uniquement avec du nebbiolo (sans macération pelliculaire). Depuis la proportion de chardonnay a augmenté pour être aujourd’hui majoritaire. La production reste toutefois confidentielle, puisqu’elle ne dépasse pas les 2.000 bouteilles. Luca rappelle que le nebbiolo est un cépage local. Les écrits les plus anciens (datant d’il n’y a pas moins de 5 siècles!) indiquent que les vendanges étaient très tardives et pouvaient se faire jusqu’au mois de décembre. À l’origine les vins étaient sucrés, et ce n’est que depuis 150-160 ans que les vins sont vinifiés en sec, grâce entre autres à l’un de ses ancêtres. Ses grands parents ont acquis le cru Paje, qui se situe juste à côté du domaine et qui est son emblème. Ce n’est que depuis 1989 que le domaine a récupéré une vigne à Barolo (Rocca & Pira, en monopole). La tradition était d’assembler les vins, notamment à Barolo. Or depuis 2004 Luca, depuis 2001 au domaine, a souhaité faire des sélections parcellaires. Les macérations pour les vins rouges sont longues, de 30 à 35 jours. Il rappelle que les grands vins du domaine sont élevés longtemps sous bois, généralement 4 ans, mais que certaines exceptions le sont jusqu’à 12 ans! Les vins sont donc commercialisés plutôt prêts à boire, une autre tradition du domaine.

 

 

Dolcetto d’Alba 2009

L’expression du fruit est pure et encore primaire, avec des notes de fruits noirs et d’épices. La matière est agréable avec une acidité servant de colonne vertébrale. La finale est légère et plus souple, soutenue par des tannins fins et une pointe épicée et des fruits rouges.

 

Dolcetto d’Alba 2007

Le 2007 a des nuances de menthol, réglisse, camphre et groseille. Sa matière est plus importante avec un grain de tannins qui ressort en milieu de bouche, très légèrement cacaoté. La finale livre une belle puissance avec une légère amertume.

 

Langhe Nebbiolo 2003

Le Langhe Nebbiolo est issu des jeunes vignes de tous les crus.

Sa robe est légère et le nez offre des notes de cuir, d’épices orientales, une pointe de truffe noire et d’abricot confit. Sa masse tannique impressionne, avec de la concentration, du cacao et une touche d’amertume et d’alcool en finale. Ce vin a atteint son plateau de maturité.

 

Barbaresco Montefico 2005

Luca indique que Montefico est le cru historique, hérité de sa grand-mère, avec des vignes de 50 ans plantées sur seulement 0,24 hectare. Les vignes sont exposées au Sud-Est sur un sol comportant beaucoup de marne bleue.

Le nez allie une grande fraîcheur à beaucoup de complexité, avec des notes de kirsch, d’épices noires, de menthol, de cèdre et de réglisse. C’est un vin de demi corps doté d’une superbe finesse et de tannins encore serrés sans perdre en élégance grâce à un support acide donnant de la vivacité et de l’élan à la finale.

 

Barbaresco Asili 2005

Le domaine possède 0,22 hectare dans le cru d’Asili, comportant plus de calcaire.

Initialement plutôt marqué par les fruits noirs, la réglisse et la concentration, le nez gagne en finesse aromatique avec l’aération. Le vin est compact, avec des notes de cacao et des tannins plus gras et une excellente longueur.

 

Barbaresco Paje 2004

Paje représente 2 hectares de vignes de 45 ans, avec une partie plus vieille (60 ans) donnant certaines années la cuvée Riserva. De plus le domaine possède 0,5 hectare dans le cru Crichet Paje, également produit uniquement dans les grandes années. La colline de Paje est voisine d’Asili et est très calcaire.

Un nez ouvert, parfumé de notes fumées, de goudron, de piment avec des accents balsamiques et de poudre de cacao. La puissance du vin en bouche est importante avec une belle longueur.

 

Barolo Rocca & Pira 2004

Barolo est constitué de 11 villages. Rocca & Pira est un monopole de la famille Roagna, qui y produit 2 cuvées : une normale (issue de vignes de 35 ans) et une Riserva (très petite production, issue souvent de vignes plantées en franc de pied).

Une concentration importante avec des notes de cuir, de fruits noirs légèrement macérés et d’épices marque le nez de ce Barolo. Le vin est encore compact, avec une matière bien plus imposante que les vins de Barbaresco. La finale possède des tannins serrés et encore compacts.

 

Barolo Rocca & Pira 2003

Le nez possède d’intenses notes balsamiques, de fruits noirs, de kirsch et de sarment de vigne. Le vin est de manière quasi surprenante plutôt de demi corps, sa puissance ne se livrant qu’en finale possédant des tannins légèrement "anguleux" mais bien mûrs. Dans ce millésime le domaine n’a pas produit de Riserva préférant mettre tous ces efforts dans cette bouteille.

 

Barbaresco Paje Riserva 1999

Les vignes ont au minimum 60 ans. La mise en bouteille de ce 1999 ne s’est faite qu’en 2008 et la production est limitée à 2.000 bouteilles.

Un nez complexe et charmeur de havane, de cèdre et de noyau de cerises aux accents presque médocains laisse place à des tannins d’une grande finesse, séveux et gras. L’équilibre est excellent et la finale longue.

 

Barbaresco Crichet Paje 2001

Crichet signifie petite colline. La vigne du domaine est âgée d’au moins 65 ans, sur une superficie d’à peine 0,5 hectare. Elle est isolée dans les grands millésimes. La mise en bouteille de ce 2001 a été faite en septembre 2010.

Ce vin est doté d’une grande finesse aromatique, alliant pureté et fraîcheur. Il paraît très jeune, avec des notes de fraise des bois et fruits rouges et une pointe de réglisse. La bouche paraît de demi corps et gagne de l’ampleur en fin de bouche. Les tannins ressortent en finale avec une touche d’amertume. L’acidité ajoute de la tension et de la fraîcheur.

 

 

Langhe Bianco Solea 2006

Luca Roagna a souhaité présenter ses blancs après les rouges. La mise en bouteille de ce 2006 est récente.

Le nez est très aromatique avec des notes de poire conférence, de coing et de pamplemousse. On sent une légère caramélisation du raisin qui s’ajoute à la douceur en bouche, de la rondeur, du gras et des notes fruitées.

 

Langhe Bianco Solea 2003

Ce 2003 montre des accents exotiques avec une touche d’abricot, de miel et de foin. Le vin est plus fin, voire presque léger en attaque, mais la finale développe une présence tannique qui rappelle plutôt un vin rouge.

 

 

Barolo Chinato

Ce type de vin, qui naît avec les épices et les herbes, a été inventé voici 150 ans, comme véhicule pour donner des médicaments aux personnes souffrantes. De nombreux domaines piémontais continuent à en produire aujourd’hui, mais le réserve en général pour leur consommation personnelle. Les recettes sont bien sûr familiales et tenues secrètes.

La base de la bouteille dégustée ce soir est un Barolo Riserva 2001. L’étiquette indique 16° d’alcool.

La complexité aromatique est extrêmement puissante avec des notes de quinine, d’écorce d’orange, de pamplemousse, de cannelle et d’herbes séchées. La bouche amplifie ce phénomène et tapisse littéralement le palais. L’amertume est bien présente mais plutôt masquée actuellement par du gras et le sucre résiduel. La fraîcheur des épices et des herbes ressort en finale.

 

 

CR : David Rayer.

 
 
Boutique
 
Commandes de vins
Verres et carafes
Salons des vins