• Français
  • English
  • German formal - Sie
Ecole de Dégustation de vins
Accueil arrow Carnet de notes arrow Bourgogne arrow Domaine Cazes (Côtes du Roussillon, Rivesaltes)
 
Ecole
Accueil
Dernière minute !
Programme des dégustations
S'inscrire aux dégustations
Carnet de notes
Soirées spéciales
 
Domaine Cazes (Côtes du Roussillon, Rivesaltes) PDF Print E-mail

Domaine Cazes
Côtes du Roussillon, Rivesaltes

Présenté par Bernard Cazes

avec Bernard Burtschy

Grains Nobles le jeudi 24 Novembre 2005


  Géré par la famille Cazes, viticulteurs de père en fils depuis 1895 (Michel, puis Aimé, actuellement André et Bernard, sans compter la nouvelle génération qui arrive), ce domaine parti de quelques arpents de vignes a connu en plus d'un siècle une expansion régulière, et des changements importants. A la fin des années 80 d'abord où il est passé en quelques années d'une cinquantaine à ce qui fait aujourd'hui 170 ha. A la fin des années 90 ensuite, où le domaine s'est lancé dans la biodynamie, étape majeure, qui jamais n'avait été entreprise pour une telle superficie. Restaurer l'équilibre naturel parasites - prédateurs, redonner leur vigueur aux plantes fragilisées par l'excès d'assistance, tisane et aspirine remplaçant les produits cuivrés, retour (ô combien emblématique!) aux labours. L'enfoncement du système radiculaire auparavant en surface, maintenant sur deux voire trois mètres, apporte l'indispensable stabilité hydrique, et le retour des levures naturelles maintenant assure la nécessaire complexité de l'ensemencement préfermentaire, pour ne citer que deux exemples.

 

  Le terroir, dans la plaine du Roussillon, avec en surface, galets, cailloux et argile, est marqué par le soleil, la sécheresse  et surtout le vent. Une grosse couche de calcaire à un mètre de profondeur et, en dessous, des marnes, retient une humidité que les racines doivent aller chercher.  Cette alliance soleil - humidité permet une très belle maturité et donne beaucoup de gras. Elle autorise une grosse extraction avec de longues cuvaisons (jusqu'à 40 jours pour un vin rouge, ce qui est énorme) sans aucune astringence. C'est sans nul doute la  clef pour comprendre les vins du domaine, qui même jeunes et chargés en tanins, peuvent être consommés sur le fruit, mais qui peuvent tout aussi bien être longuement gardés.
 
  

  Les rendements sont bas, 35 h/ha en moyenne, quelquefois bien moins. Les vignes sont d'âge variable, 140 ha ayant été replanté depuis la fin des années 80. La sélection est massale depuis le début des années 90. Elle était clonale lors des les premières replantations (sur 70 ha!). Pour les vins rouges, la syrah, et le mourvèdre aux étonnantes possibilités (liées à un travail considérable dans la vigne, rognant les grappes avant la floraison plutôt que de vendanger en vert pour corriger les excès dus à la sélection clonale) s'ajoutent au classique grenache noir. En blanc, le muscat d'Alexandrie et le muscat à petits grains traditionnels sont accompagnés par le maccabeu –de moins en moins utilisé- et le vermentino. Et à l'écart des sentiers permis, cabernet sauvignon, cabernet franc, merlot ou tannat en rouge, chardonnay en blanc complètent, avec quelques autres, la série.
 

Vins secs

CREDO, Vin de Pays des Côtes Catalanes
Le CREDO est un assemblage 50% cabernet sauvignon, 50% merlot. Le premier millésime date de 1993 mais l'idée est bien plus ancienne: les premiers, timides, essais remontent aux années 70 ! A voir ce qui se fait dans le monde, avec les terroirs dont dispose le domaine, il devait selon toute évidence y avoir un beau créneau pour ces cépages extra méditerranéens.


CREDO, Vin de Pays des Côtes Catalanes 1996 (magnum)
Robe rubis translucide. Au nez, léger réduit, framboise. Attaque fraîche, explose en bouche, belle longueur, très beaux tanins (la maturité phénolique!).
Tout en variations: une belle symphonie ! Belle entrée en matière.


CREDO, Vin de Pays des Côtes Catalanes 1993
Le premier millésime officiel du domaine.
Robe rubis, reflets bruns. Odeur de terre, minéralité, giboyeux à l'agitation. Belle rondeur à l'attaque, de la chair, de la fraîcheur. Bon équilibre, belle présence.
Harmonie et sagesse comparé à la magnificence du 96. Mais même finesse et fraîcheur.


Côtes du Roussillon Villages
40% grenache noir   40% syrah   20% mourvèdre
Le domaine a été l'un des tout premiers à cultiver syrah et mourvèdre dans les aires d'appellation.


Côtes du Roussillon Villages 1993 (magnum)
Rubis sombre virant sur le brun. Nez développé: pruneaux à l'eau-de-vie. Fraîcheur en bouche, corps, léger réduit, sucrosité des tanins évolués. Splendide équilibre.


Côtes du Roussillon Villages 1982 (vieilles vignes)
Robe rubis tuilé, transparente. Nez intense, petits fruits rouges. Cerise au kirsch à l'attaque, raisins secs. Fraîcheur, élégance et puissance se fondent.
Très belle bouteille.


Côtes du Roussillon Villages 1979 (vieilles vignes)
Robe claire, brun-rouge. Nez confit, tabac. Bouche onctueuse, équilibre parfait. Chocolat en finale.

Vins Doux Naturels
Un Vin Doux Naturel est un vin dont on a arrêté la fermentation par mutage à l'alcool: si on mute tôt, le vin est plutôt doux, si on mute tard, le vin est sec ou demi sec. L'opération est délicate: il faut arrêter toute la cuve en même temps, d'où la nécessité de remontages importants, typiquement deux fois le volume de la cuve. Le moment du mutage est un choix capital, à faire quasiment à l'heure près (et bien évidemment, cela arrive toujours un dimanche ou en pleine nuit !). Un autre paramètre  important est l'élevage, résolument oxydatif, sous bois, à l'air ou encore en bonbonnes abandonnées au soleil, pour obtenir un produit totalement dénaturé. La notion de millésime en est fondamentalement bouleversée. Par exemple 1963, donnée comme exécrable partout en France, Roussillon compris, est une très bonne année.

Se garde debout. Evolue à l'échelle d'une vie humaine. Se conserve pendant des siècles.


Rivesaltes Ambré
Grenache blanc. Elevé huit ans sous bois. La teinte ambrée est celle du grenache blanc oxydé.


Rivesaltes Ambré 1988
Robe claire: ambre tirant sur le jaune. Au nez: miel, rancio, pâte de fruits.
Onctuosité, équilibre en bouche. Finale explosive.

Rivesaltes Tuilé
Grenache noir, avec le choix d'une extraction relativement poussée. Rouge sang au départ, abandonné à l'air libre pendant plus de douze ans, il a pris cette teinte tuilée.

Rivesaltes Tuilé 1982
Robe très claire, reflets rouges. Nez d'une belle complexité, plantes médicinales, notes empyreumatiques. Soyeux, élégant, fin en bouche, mais aussi puissant et long.


Rivesaltes Tuilé 1978
Acajou, reflets rouges. Nez de fruits confits, cacao, café.
Plénitude et matière.


Muscat de Rivesaltes
Pour ces millésimes, il y a beaucoup de macération pelliculaire, de macération à froid, et environ 15% de macération sur alcool. La macération carbonique a été abandonnée en raison des difficultés rencontrées pour arrêter la fermentation.
Les vins sont à boire sur le fruit dans les 5 ans. Ils se ferment ensuite. Et ont une seconde vie après 10 ans. A aérer impérativement.

Muscat de Rivesaltes 1994
Or, reflets rosés. Explose au nez: gingembre, thé, orange, foin. Bouche onctueuse, épices, poivre.
Finesse extrême. Puissance extrême. Une bouteille somptueuse.


Muscat de Rivesaltes 1991
Même robe or, à reflets rosés. Nez: cuir, cire, confit. Bouche qui rappelle le nez. Verveine, agrumes. Très belle finesse.

Rivesaltes cuvée Aimé Cazes
Aimé Cazes a traversé le XXe siècle du début à la fin, accompagnant le domaine dans toutes ses mutations.
La cuvée est un Rivesaltes Ambré, vinifié par Aimé Cazes, élevé une vingtaine d'années (22 ans pour le 76, 20 ans pour le 75) en foudres. La dizaine d'années en bouteille, ensuite, est essentielle pour la complexité du vin.


Rivesaltes cuvée Aimé Cazes 1976
Robe d'une belle teinte ambrée. Nez puissant, agrumes, miel, confit qui se succèdent puis se superposent. Soyeux et velouté en bouche. Fraîcheur qui relève les arômes. Tabac, chocolat en finale.
Equilibre parfait. Un vin de méditation.


Rivesaltes cuvée Aimé Cazes 1975
Robe ambrée avec des reflets cuivrés.  Nez de coing, de fruits très mûrs. Maturité qui domine à l'attaque. Beaucoup de structure mais aussi du gras. Poivre, tabac en fin de bouche. Arômes antagonistes qui s'allient et se complètent. Grande longueur, grande complexité.

Fraîcheur étonnante, complexité des arômes sans cesse changeants, finesse alliée à la puissance, ces vins aux mille facettes font regretter de ne pas disposer de quelques heures de plus pour en apprécier toutes les métamorphoses.

Compte-rendu: Richard Schaeffer

 

 
 
Boutique
 
Commandes de vins
Verres et carafes
Salons des vins