• Français
  • English
  • German formal - Sie
Ecole de Dégustation de vins
Accueil arrow Carnet de notes arrow Rhône arrow Château Simone (Palette)
 
Ecole
Accueil
Dernière minute !
Programme des dégustations
S'inscrire aux dégustations
Carnet de notes
Soirées spéciales
 
Château Simone (Palette) Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Château Simone
Palette

Présenté par René Rougier

 

 

Grains Nobles le lundi 3 juillet 2006


Le Château Simone et Palette se confondent presque. Il n'y a que cinq producteurs sur l'appellation. Et le Château Simone (21ha), à lui seul, représente près de la moitié en superficie. Propriété de la famille Rougier depuis deux siècles, il a été le moteur de la création de l'AOC en 1948. Sur des sols d'éboulis calcaires, à une altitude aux environs de 200 m, le vignoble, orienté au Nord, dans un vaste cirque protégé du vent, est entouré par la forêt. Il domine la rivière de l'Arc qui joue le rôle de régulateur thermique. Ce microclimat très particulier, avec une maturité très lente des raisins, récoltés bien mûrs fin septembre voire en octobre, explique l'originalité des vins. Les vignes ont en moyenne 50 ans; certaines parcelles (de plus de 110 ans !) datent encore de la replantation après le phylloxera. La viticulture est traditionnelle, sans engrais ni désherbants, avec 4000 à 5000 pieds à l'hectare. Le Château Simone produit environ 20% de Rosé, 30% de Blanc et 50% de Rouge. En blanc, les cépages, par ordre d'importance sont la Clairette (80%), le Grenache Blanc, le Bourboulenc, l'Ugni, le Picpoul, le Muscat d'Alexandrie. En rouge, Grenache, Mourvèdre et Cinsault majoritaires sont accompagnés d'une dizaine d'autres cépages. Les vins rouges sont assemblés avec une petite proportion (typiquement 5%) de blancs.


Notes de dégustations :

Château Simone Rosé

Le rosé du Château Simone est un assemblage, issu pour les deux tiers environ d'un pressurage direct, et un tiers rosé de saignée. Le vin est vinifié et fermenté dans de petits foudres de bois. Les cépages sont les mêmes que pour le Rouge.

Château Simone Rosé 2005

Rose saumoné, soutenu. Beau nez vineux d'une grande finesse qui se développe à l'aération. Attaque: corps, nerveux. Rondeur en milieu de bouche. Bonbon acidulé en finale. Bouteille bien expressive.


Château Simone Rosé 2001

Rose soutenu, brillant. Nez toasté, empyreumatiques avec des notes de fumé.
Bouche: Groseille, groseille à maquereau. Finesse, corps, rondeur. La chaleur de l'alcool ressort légèrement en finale. Epices: gingembre, réglisse. Très belle présence.

 

 

Château Simone Blanc

 

Avec l'humidité entretenue par l'Arc, le vignoble est très sensible au botrytis. Les brouillards de septembre favorisent l'apparition de la pourriture noble; un peu moins depuis dix ans que les vendanges sont décalées d'une dizaine de jours, et sont passées d'octobre à septembre. Le Blanc du Château Simone  est vinifié dans des foudres de 30 hl, et élevé en barriques de deux ou trois vins, avec une certaine proportion de barriques anciennes.

 

Château Simone Blanc 2004

Robe jaune, très claire, aux reflets verts. Nez encore fermé, légèrement vanillé. Belle acidité relayée par un gras qui lui donne une certaine ampleur.  Finale pomme, agrumes. Bonne amertume.


Château Simone Blanc 2003

Jaune doré, clair. Nez encore sur la réserve, acacia. Rond à l'attaque, avec une bonne fraîcheur. Beaucoup de gras en milieu de bouche. Elégance, mais aussi matière.


Château Simone Blanc 2001

Robe claire, jaune avec des reflets verts. Pain grillé, miel au nez. Belle minéralité, magnifique équilibre: corps, gras et acidité fondus. La pondération et le tonus de l'âge adulte.


Château Simone Blanc 1996

Jaune d'or, soutenu. Au nez: cire, noix, miel. Le botrytis (noble) est là! En bouche, plein, dense. Cire et miel reviennent, aussi résine. Très belle finale, longue, très longue. S'ouvre pleinement après aération: épices, cannelle.


Château Simone Blanc 1987

Or clair, encore des reflets verts. Pain grillé, pomme. Structure et fraîcheur à l'attaque, gras en milieu de bouche, minéralité. Etonnamment jeune et fringant.


Château Simone Blanc 1984

Jaune virant sur l'or. Nez un peu réduit, légèrement vanillé, résine. En bouche: belle fraîcheur, pamplemousse. Structure, due à l'acidité qu'il a gardée. Belle minéralité.

 


Une intéressante alliance entre gras et fraîcheur, structure et minéralité qui donne son air de famille à une belle série.

 

 

Château Simone Rouge

 

Egrappé à 95%, fermentation en cuve ciment, remontages, cuvé 20 jours, avec la malolactique en foudres qu'on laisse se faire naturellement, élevé en barriques d'âges divers, le Rouge du Château Simone est à dominante Grenache (50%), pour la finesse et la couleur, avec une proportion importante de Mourvèdre (25%) qui, seul, n'aurait pas la richesse souhaitée.

 

Château Simone Rouge 2003

Rubis clair. Thym, nuances giboyeuses (du Mourvèdre?). Belle finesse, bonne concentration, beaux tannins bien droits.


Château Simone Rouge 2000

Robe rubis. Nez: pruneau, arômes d'évolution. Finesse, bonne structure tannique. Un vin qui est prêt.


Château Simone Rouge 1999

Robe rubis soutenu. Nez profond, complexe. Sous-bois. Matière, tannins, finesse contribuent à son très bel équilibre. La confiture de vieux garçon, déjà annoncée au nez, se révèle à plein en bouche. Vin évolué, mais sans faiblesse aucune.


Château Simone Rouge 1997

Rubis très légèrement tuilé. Beaux arômes d'évolution. Equilibre absolu: soyeux, dense, matière, finesse, du nerf soutenu par l'acidité et les tannins. Un vin remarquable, sans doute le plus beau de la dégustation.


Château Simone Rouge 1992

Rubis bien tuilé. Nez de pruneau, délicat, bien développé. Fondu, une certaine fraîcheur, finesse, délicatesse même, mais de la matière et de la rondeur aussi. Un équilibre parfait.

 

 


Tous les vins, Blancs comme Rouges, sont remarquables pour la gestion du boisé. Présent, il contribue à la rondeur, soutient les arômes, sans jamais s'imposer. C'est sans nul doute tout le savoir-faire du Château, mais aussi le résultat d'une volonté délibérée de ne pas suivre les modes. Des Blancs structurés avec une belle minéralité, des rouges aux tannins fermes mais soyeux: finesse, corps, et quelle classe!

 

 

 


Compte-rendu: Richard Schaeffer

 

 
 
Boutique
 
Commandes de vins
Verres et carafes
Salons des vins