• Français
  • English
  • German formal - Sie
Ecole de Dégustation de vins
Accueil arrow Carnet de notes arrow Europe arrow Au fil de l'eau : vins d’un Fleuve - De la Ribera del Duero au Douro portugais
 
Ecole
Accueil
Dernière minute !
Programme des dégustations
S'inscrire aux dégustations
Carnet de notes
Soirées spéciales
 
Au fil de l'eau : vins d’un Fleuve - De la Ribera del Duero au Douro portugais Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Les vins d’un fleuve : Le Douro
De la Ribera del Duero espagnole au Douro portugais

présenté par Vincent Morin




Grains Nobles le lundi 01 décembre 2008

Cette nouvelle thématique a pour objectif de faire découvrir les appellations connues et moins connues qui longent un grand fleuve européen de sa source à son embouchure. Nous commençons ce cycle par l’étude des vignobles du Douro, de la mondialement connue Ribera del Duero au Porto, sans oublier les stars montantes de Rueda et de Toro, mais aussi les vins secs du Douro, bien trop souvent méconnus en France.

Ribera del Duero :

Alonso del Yerro 2002
Une entrée en matière tout à fait représentative de la région, dans laquelle le tempranillo, appelé ici tinto fino, règne en maitre. Ce domaine récent de 27ha, encore familial (premier millésime en 2002), conseillé depuis ses débuts par Stéphane Derenoncourt, maitrise ses rendements autour de 30hl/ha et tire le meilleur du tempranillo sur ses vignes d’altitude, situées au dessus de 800m. La cuvée de base titre 14,7º et les sols argilo-calcaire lui apportent gourmandise (aromes de cerise) et fraicheur, avec de belles notes épicées en bouche. Une finale un peu chaude et une bouche alcooleuse ne lui permettent pas de développer une grande complexité, mais c’est un premier vin très plaisant. 14/20

Alonso del Yerro cuvée Maria 2002
La cuvée Maria est de meilleure facture, sans doute grâce a sa vinification plus longue (15 mois) et a l’assemblage de parcelles issues de sols de graves, situées plus près du fleuve, lui conférant une élégance en bouche qui faisait légèrement défaut au vin précédent. Toujours le même degré d’alcool, et pourtant celui-ci se fait plus discret. Le vin est digeste, dense, rond avec une plus grande minéralité que son petit frère. Beau potentiel de vieillissement. 15+/20

Aalto 2005
Mariano Garcia et Javier Zaccagnini, deux grands noms de la région (le premier a vinifié 30 millésimes de Vega Sicilia entre 1968 et 1998, le second dirigea  pendant des années le conseil de régulation de l’appellation) se sont unis en 1998 pour fonder Aalto, une propriété morcelée de 70 ha très qualitative de très vielles vignes de la région de la Horra et de Roa.  Le succès fut immédiat, la cuvée PS issue de sélections parcellaires et produite uniquement sur les meilleurs millésimes ayant rapidement été remarquée par Parker, qui lui a décerné la note maximale il y a deux ans.
Aalto, le grand vin du domaine produit chaque année, est une merveille  d’équilibre, malgré ses 14,5º. Le millésime fut pourtant rude, avec un hiver extrêmement rugueux et froid, puis un été de grande sécheresse. 23 mois de barrique ont arrondi ce vin, pas encore remis de sa mise en bouteille, et pourtant diablement charmeur. Minéral, fruitée, dense, d’une grande distinction malgré un boisé encore trop présent mais très noble. A boire si l’on veut, mais surtout à garder ! 17/20

Aalto PS 2005
Cette cuvée, produite en toute petite quantité (dix a vingt fois moins que Aalto) fut la grande révélation de cette soirée. Un vin hors normes, sombre, extrêmement concentré et minéral, qui demande encore une bonne aération dans le verre malgré 4 heures de carafage ! Les très vieilles vignes, sélectionnées et vinifiées avec soin, ont accompli un miracle en 2005 – un vin superlatif, qui suscite l’enthousiasme des dégustateurs unanimes ! 18+/20 avec un énorme potentiel.
 
Toro :

Numanthia Termanthia 2006
Domaine emblématique de cette appellation qui se révèle depuis quelques années comme l’une des valeurs montantes d’Espagne, Numanthia peut légitimement s’enorgueillir d’un magnifique vignoble de près de 120 ans de moyenne d’âge, quasiment intégralement franc de pied. Encore une fois, un vin sombre, qui nécessite beaucoup d’oxygénation pour livrer un magnifique bouquet de fruit et de fleurs. Cette cuvée de prestige, juste mise en bouteille et depuis peu distribuée en France, tient remarquablement sa place face à Aalto PS. Celui-ci, grâce a un élevage plus long, semble un rien plus distinguée, alors que Termanthia parait pour l’instant plus authentique, les pieds ancrés dans son terroir. 17/20

Rueda :

Belondrade y Lurton 2006
Retour sur terre avec l’appellation Rueda, qui produit des vins blancs secs et nerveux. Ce domaine,  créé en 1994, a produit en 2006 près de 100 000 bouteilles d’un vin blanc très aromatique, sur une base exclusive de Verdejo, le cépage autochtone le plus répandu. C’est une réussite, pour qui aime les vins blancs du Sud, vifs, acides, sur des notes d’agrumes, de pêche de vigne et de fleurs blanches. Un Condrieu du soleil, en quelque sorte.14/20
 
Vins secs du Douro :

Quinta de la Rosa Poeira 2005
Ce domaine familial a confie depuis quelques années ses vinifications a l’une des stars du vignoble portugais, Jorge Moreira. Poeira est construit sur une base de Touriga Nacional (56%) et de Tinto Cao (10%) produit à partir de vieilles vignes de la région de Pinhao, dans le Cima Corgo. Ce millésime de sécheresse a accouche d’un vin concentré, remplis de saveur et d’aromes de cerises, de mures et de myrtilles. Aucun chaleur, aucune lourdeur, les vins ont perdu en alcool et sont désormais plus digestes que leurs collègues espagnols. Une très belle entrée en matière pour le Douro ! 15/20

Quinta de la Rosa / Moreira Passagem 2005
Ce vin, le seul issu de la nouvelle Quinta de Bandeiras, cogérée par la famille Bergqvist (Quinta de la Rosa0 et Jorge Moreira, est une révélation. On retrouve la patte de Moreira, mais sur un terroir plus frais, qui confère a ce une douceur en bouche, une rectitude en finale et une qualité de tannins en tout point remarquables. Un grand vin, a n’en pas douter. 16+/20

Duas Quintas Reserva 2003
Les Quintas Bons Ares et Ervamoira, toutes deux propriétés de Ramos Pinto, sont vinifiées depuis des années par Joao Nicolau de Almeida, légende vivante et mémoire de la vallée du Douro. La Reserva, a boire autour 13-14 degrés, est un joli vin, net et bien défini, mais qui n’échappe pas a une certaine lourdeur en fin de bouche. Dommage, car la matière est de première qualité et le milieu de bouche est dense. Sans doute un millésime difficile, à regoûter sur un autre millésime. 14/20

Niepoort Tiara 2007 – Blanc
Issu d’un assemblage de divers cépages autochtones du Douro (rabigato, viosinho, Codega..), ce vin mise sur la fraicheur. Vignes a 600m d’attitude, pas de fermentation malo-lactique, élevage en cuves inox… ce vin restitue parfaitement son millésime, exceptionnel en Douro avec un mois d’aout assez frais. Nez de pomme verte, de citron et d’agrumes, grande minéralité et une pointe de réduction a l’ouverture. Cette bouteille a fait l’unanimité auprès des dégustateurs et a constitué pour la plupart une grande découverte et une belle surprise. Rares sont en effet les vins blancs de Douro disponibles en France. Les 8000 bouteilles de cette cuvée devraient s’arracher ! 17/20, à boire assez vite.

Niepoort Batuta 2005
La ‘baguette de chef d’orchestre’ (Batuta en portugais) a une nouvelle fois mis tous les dégustateurs au diapason. Issu de vieilles vignes de 70 ans situées a 750m d’altitude, exclusivement sur le versant Nord de la Quita do Carril, ce vin, produit lui aussi en quantité infinitésimale (8000 bouteilles) a ravi les dégustateurs présents, qui lui ont trouve une parente avec les grands Hermitage. Nez délicatement poivré, tannins fins et déjà fondus, finale fraiche et minérale. Le rapprochement avec les grands crus du nord de la vallée du Rhône s’impose. Une très grande bouteille, là conserver des années.
16/20

Portos:

Ramos Pinto Tawny 10 ans
Propriété de la maison de champagne Roederer depuis 1990, ce tawny 10 ans, qui est le porto unique produit par la Quinta de Ervamoira (Douro Supérieur), est issu de 5 parcelles, chacune dédiée a un seul cépage, une approche innovante dans le Douro. La Quinta est d’ailleurs classée par l’UNESCO depuis 1996 suite a la découverte d’un site préhistorique sur ses terres, ce qui lui a évité la submersion promise par la construction d’un barrage à proximité. Les 200 hectares sont situés à basse altitude, ente 100 et 350m. Ce tawny 10 ans s’affirme comme un très grand tawny : magnifique robe rouge brique, avec des reflets dorés, nez exotique d’épices, de tabac et de bois blond, finale encore n peu courte mais sans chaleur. Délicieux !
15/20

Niepoort Tawny 30 ans
A mon sens, le plus grand vin de la soirée. Robe brune avec des reflets verts, nez explosif de liqueur de café, bouche exquise de suavité, finale qui s’étire à l’ infini. Le porto à déguster seul, au coin du feu. Un véritable vin de méditation, par le maitre de l’école du renouveau du Douro, Dirk van der Niepoort.
18/20

Niepoort Vintage 2005
2005 fut à Pinhao une année de récolte abondante et saine, ce qui a permis a l’Institut du vin de Porto de millésimer la récolte.  La encore, le nez révèle de arômes torréfiés et de fruits noirs (mûres) et la bouche reste très élégante, minérale, presque florale. Un porto très fin, vineux et fruité, tout à fait dans le style portugais – a réserver aux aficionados.
16/20

Niepoort Colheita 1991
1991 a été un millésime chaud et sec, sauce de la sécheresse par de fines pluies début Septembre. Mis en bouteilles seulement en 2005, cette Colheita, habillée d’une splendide robe ambrée, exhale des aromes de prune, mais aussi de noix, et de fruits secs. Les sucres résiduels se montrent très discrets, ainsi que les 20 degrés d’alcool. Un porto incroyable de facilite et très digeste – personne ne le recrache ! Un must à redécouvrir sur un dessert au caramel, un crumble… ou un foie gras !
17/20

En conclusion, je ne saurais trop conseiller de ne rater sous aucun prétexte les soirées dédiées à Aalto et a Dirk van der Niepoort, toutes les deux prévues en 2009 à Grains Nobles !

CR : Vincent Morin


 
 
Boutique
 
Commandes de vins
Verres et carafes
Salons des vins