• Français
  • English
  • German formal - Sie
Ecole de Dégustation de vins
Accueil arrow Carnet de notes arrow Domaine Burn (Alsace)
 
Ecole
Accueil
Dernière minute !
Programme des dégustations
S'inscrire aux dégustations
Carnet de notes
Soirées spéciales
 
Domaine Burn (Alsace) PDF Print E-mail


  Domaine Ernest Burn
Clos Saint Imer

Dégustation présentée par Francis Burn

en présence de Bernard Burtschy




INTRODUCTION

Au sud de Colmar, le Clos Saint Imer avec ses 5 ha forme la partie haute du Grand Cru Goldert (50 ha). Mentionné dans les écrit anciens, pratiquement inculte dans les années 30, il a patiemment été reconstitué, parcelle par parcelle, par Ernest Burn. A une époque où la production de vins de qualité et le travail des vignes en coteaux avaient été délaissés, sa réhabilitation contre vents et scepticisme, culminant par la reconstruction de la Chapelle Saint Imer en bordure des meilleures terres, a demandé une vingtaine d'années. Le Domaine Ernest Burn, propriétaire exclusif du Clos Saint Imer, aujourd'hui s'étend sur 10 ha de vignes, dont 7 ha dans le Goldert.


Plus pentu que le reste du Goldert, sans terrasses pour une meilleure tenue les années chaudes, plus calcaire avec un sol ferreux rouge, les argiles et les marnes étant plutôt en bas de coteau, le terroir du Clos Saint Imer impose son caractère. Les vins sont charpentés, d'une couleur jaune d'or caractéristique, qui a donné son nom au Goldert. L'acidité due à la dominante calcaire est bien préservée par l'exposition sud-est. Les raisins ne seraient pas mûrs à 12°potentiels, l'acidité est trop importante: ils sont délibérément récoltés en surmaturité. Le Clos Saint Imer en acquiert son caractère inimitable.

Avec 6000 pieds à l'hectare, les vignes dont la moyenne d'âge actuelle est de 40 ans, n'ont, depuis leur réhabilitation au milieu du siècle dernier, jamais vu d'engrais ni d'enrichissement. Et jamais il n'y a été planté de clones. L'enherbement naturel -avec les fleurs !- est modéré par trois fauches par an. Tous les cépages sont cultivés; la dominante est depuis toujours le Gewürztraminer.

Les raisins sont pressés très lentement: le jus est le plus clair possible. Pour faciliter la fermentation, très lente, à froid, qui s'arrête naturellement. Cela détermine le sucre résiduel. L'élevage se fait en cuve inox, et en grand foudre. Le sucre change de formulation avec le temps: la sensation de sucrosité sera appelée à disparaître après quelques années de garde.




LES CUVEES DEGUSTEES

Sylvaner 2004

Planté sur le territoire du Goldert, cet ancien cépage un peu délaissé connaît une progression nouvelle: sera-t-il revenu à la mode dans 10 ans ? Récolté avec près de 13° potentiels, sa fermentation a laissé 15 g de sucre résiduel.

Belle robe jaune d'or. Claire, bien brillante. Nez ample, d'agrumes avec de légers arômes de cire dus à la surmaturité. L'attaque est nette et fraîche, avec du nerf, du gras, agrémentés d'arômes floraux. Un bel équilibre.


Riesling 2004

Récolté sur le Goldert. La fermentation a laissé 17 g de sucre.

Robe jaune d'or très brillante. Nez de … riesling ! pamplemousse, maturité, épices, discret mais complexe. La fraîcheur et le moelleux se fondent à l'attaque. Belle longueur tenue par l'acidité et une finale ponctuée par une bonne amertume. Elégance, mais corps et matière.


Riesling Grand Cru Goldert Clos Saint Imer
"La Chapelle" 2004

Sucre résiduel: 20 g .

Aspect brillant, très pur. Nez d'une grande finesse, net. Tendu, ample et droit en bouche. Encore avec le fruit, avec une petite note de minéralité. Fraîcheur en finale. Belle complexité et splendide équilibre.


Riesling Grand Cru Goldert Clos Saint Imer
"La Chapelle" 2005

Sucre résiduel: 21 g .

Robe d'un jaune plus soutenu. Nez friand, bonbon acidulé, profond, citron, orange. Belle ampleur en bouche. Rondeur et acidité se succèdent. Un vin gras, puissant.


Riesling Grand Cru Goldert Clos Saint Imer
"La Chapelle" 1996

Année difficile, sauf pour le riesling, vendangé le 20 novembre, le seul qui continue à mûrir sous une température de 15°. Sucre résiduel: 19 g .

Robe d'or qui tire sur l'orange, mais est restée claire et brillante. Nez: une minéralité épanouie s'ajoute aux arômes d'agrumes, de miel et de cire; très ouvert, presque exubérant. Bouche complexe aux arômes bien intégrés les uns dans les autres: la sucrosité aussi s'est fondue dans le reste. Magnifique synthèse entre l'orange, la minéralité, le gras. Une légère oxydation ajoute à la complexité. Le vin, très droit, est soutenu tout au long par sa fraîcheur.


Muscat Grand Cru Goldert Clos Saint Imer
"La Chapelle" 2004

Le muscat représente 15% de l'encépagement du domaine, contre 2% pour toute l'Alsace. Cépage difficile qui pousse dans tous les sens, est sensible à l'oïdium, ne supporte pas la pluie, et est adoré tant par les oiseux que par les guêpes.

Sucre résiduel: 25 g .

Vieil or. Nez éblouissant, d'une très grande pureté, pépin de muscat. Riche et gras en bouche, avec des notes d'agrumes et une acidité qui se devine. La fraîcheur arrive en finale: bonne longueur.


Muscat Grand Cru Goldert Clos Saint Imer
"La Chapelle" 2001

Sucre résiduel: 54 g .

Nez ample, bien ouvert, très fin et complexe. Le fruit du muscat est toujours présent. L'attaque est puissante, avec beaucoup de gras, bien soutenue par l'acidité pour garder la finesse. Le sucre est parfaitement fondu avec le reste. Notes poivrées, épices et gingembre. Belle longueur. Finale mentholée !


Pinot Gris Grand Cru Goldert Clos Saint Imer
"La Chapelle" 2004

Sucre résiduel: 50 g .

Robe jaune tirant vers l'orangé. Ne très sage, pâte de fruit, qui se développe à l'aération. Tilleul. Un vin rond, ample, riche et concentré. Le sucre se fond bien dans l'ensemble, avec une structure acide qui soutient le vin sans dominer.


Gewürztraminer Grand Cru Goldert Clos Saint Imer
"La Chapelle" 2004

Sucre résiduel: 35 g .

Nez d'une grande finesse. Un gewürztraminer d'anthologie sans exubérance: ananas, écorce d'orange, rose. Rond et moelleux à l'attaque; très belle amertume; grande élégance, avec une trame acide très fine en finale.


Gewürztraminer Grand Cru Goldert Clos Saint Imer
"La Chapelle" 2003

A millésime exceptionnel, vin exceptionnel. Grappes très saines tout au long de la maturation; pas de botrytis, ce qui ne s'était pas vu de mémoire d'homme. Il a fallu attendre les premières pluies le 20 septembre pour pouvoir récolter. Raisins passerillés: du pur jus de fruit, concentré !
Sucre résiduel: 37 g, acidité tartrique 3 g (comparé à 6-8, typiquement)

Un vin que l'on devine dense dès le premier abord. Nez de poire, de pain d'épice, de poivre. En bouche, puissant, moelleux, avec des notes de confit et des notes poivrées qui reviennent. Une intéressante salinité en fin de bouche. Monumental, imposant, splendide !


Gewürztraminer Grand Cru Goldert Clos Saint Imer
"La Chapelle" Vendanges Tardives 2003


Récolté sur les mêmes terroirs que le précédent, mais 3 semaines et quelques pluies plus tard. Les peaux s'étaient affinées, avec un état sanitaire toujours exceptionnel. Mais il fallait récolter de crainte de perdre l'acidité.
Sucre résiduel: 65 g, acidité tartrique 4,4 g (qui a augmenté de 50% en trois semaines)

Robe d'un beau vieil or. La différence avec le précédent est notable: plus frais, plus élégant, avec une texture très fine. Pâte de fruits, ananas, épices, arômes de garrigue. Une longueur remarquable. Un équilibre somptueux.


Pinot Gris Grand Cru Goldert Clos Saint Imer
"La Chapelle" Vendanges Tardives 2002

Sucre résiduel: 60 g

Jaune orangé. Nez ample, d'une belle complexité: pêche de vigne, pâte de fruits. Milieu de bouche très intense. L'acidité domine le sucre et soutient les arômes de l'attaque à la finale.


Gewürztraminer Grand Cru Goldert Clos Saint Imer
"La Chapelle" Vin de Paille 2004

13,4° d'alcool, 143 g de sucre résiduel, et 8 g d'acidité.

Orangé. Nez de raisins passerillés; le botrytis se devine. Bouche onctueuse, ample. Un vin avec beaucoup de corps, droit, soutenu par sa trame acide. Epices, gingembre. Tendu, suave, très long, dans un équilibre parfait.


Gewürztraminer Grand Cru Goldert Clos Saint Imer
"La Chapelle" Sélection de Grains Nobles 2000

12° d'alcool, 160 g de sucre résiduel, et 8 g d'acidité.

Robe ambrée. Nez puissant de foin, de raisin sec, de thym. Fondu de l'association acidité-sucre et des arômes dus au botrytis. Equilibre sublime dans la puissance et la fraîcheur.


Pinot Gris Grand Cru Goldert Clos Saint Imer
"La Chapelle" Sélection de Grains Nobles 2000

11,3° d'alcool, 159 g de sucre résiduel, et 10 g d'acidité.

Robe ambrée, sombre. Nez: coing, cire, gingembre. Belle trame acide bien intégrée. Une monumentale élégance dans un équilibre proche de la perfection.

Compte-rendu: Richard Schaeffer

 
 
Boutique
 
Commandes de vins
Verres et carafes
Salons des vins